Toujours plus de câlins pour bébé

câlins bébé

A la naissance de bébé, on n’a qu’une seule envie : partager des moments avec lui, le prendre dans nos bras et le couvrir de bisous. Mais pourquoi certains de mes proches me disent de faire attention de ne pas trop câliner bébé? Est-ce que cela a réellement un impact négatif sur eux?

Pourquoi bébé a besoin de câlins ?

bébé qui ritLes câlins sont indispensables au bon développement sensoriel et cognitif de bébé. Le sens du toucher (avec les bisous, les câlins) stimule notamment les hormones du bien-être et de la croissance. Quant à son petit cerveau, il a besoin de vos bras pour développer les bonnes connexions. Un bébé en manque d’affection aura par exemple beaucoup de mal à réagir face à des émotions fortes beaucoup plus tard. A contrario, un bébé qui grandit dans un environnement familial chaleureux devient un adulte avec une meilleure santé mentale, moins stressé et plus heureux.

Comment les câlins contribuent à son développement ?

Les câlins sont indispensables pour bébé. Vos premiers gestes avec lui affectent véritablement son développement. En effet, les bébés ont besoin de beaucoup de contacts physiques et d’être bercés. Les câlins (ou tout autre type d’affection) permettent de créer une petite bulle dans laquelle bébé se sent protégé, aimé. C’est durant ses quatre à six premiers mois de sa vie que vous créez les liens affectifs avec eux. Ainsi, votre relation avec votre tout-petit commence par ces gestes de tendresse.

Pourquoi maman a besoin de faire des câlins ?

maman-bébé

Il n’y a pas que bébé qui a besoin de recevoir de l’amour, en donner vous fait aussi beaucoup de bien. En faisant des câlins à bébé, vous développez tout d’abord cette relation fusionnelle entre vous. De plus, en réussissant à l’apaiser, à le calmer par vos gestes d’affection, vous allez vous sentir unique pour lui et ressentir une certaine fierté. Cependant, rassurez-vous, il existe d’autres manières d’exprimer son amour. N’éprouvez aucun sentiment de culpabilité si vous n’êtes pas très câline. Vous pouvez par exemple passer par des petits jeux d’attention, des petits rituels pour construire une relation privilégiée

On m’a dit de ne pas toujours répondre aux pleurs de bébé, vrai?

On a tous déjà reçu des conseils de notre famille ou de nos proches qui nous suggèrent de ne pas trop prendre bébé dans les bras. Selon eux, le risque, c’est que bébé devienne capricieux. Mais c’est faux : bébé a besoin de vous et de vos bras. Avant 18 mois, son cerveau est incapable de développer des stratégies pour obtenir quoi que ce soit. La notion de caprice n’existe donc pas à cet âge. Par ses pleurs, bébé exprime davantage son besoin d’être rassuré. En répondant à sa demande, il se sent aimé et en confiance.

Pourquoi me dit-on que je « gâte » trop mon bébé ?

cure-maman

On confond souvent à tort un enfant choyé et un enfant gâté. Un enfant choyé, c’est un bébé qui reçoit beaucoup de câlins, de démonstrations de tendresse. Il évolue ainsi d’une manière positive dans un environnement affectueux. Un enfant gâté, c’est un enfant dont les parents sont trop permissifs ou indulgents, mais il n’y a aucun lien avec la tendresse donnée. Ne vous inquiétez pas, cette notion de permissivité arrive beaucoup plus tard et ne concerne pas les nourrissons. Vous pouvez donc couvrir bébé de bisous sans aucun souci.

Couvrir bébé de câlins: oui ! S’endormir avec dans ses bras: non !

Cette pratique nommée « co-dodo accidentel » ou « co-sommeil réactif » expose votre nourrisson à de nombreux risques: mauvaise respiration, étouffement mais aussi chute. Profitez des moments où bébé s’endort sur vous mais à partir du moment où vous sentez vos yeux se fermer, reposez-le délicatement dans son petit lit. Même si un cliché de papa avec bébé qui dort sur le ventre rend bien sur votre compte Instagram, ne succombez pas aux bras de Morphée en même temps que lui…

Finalement, bisous, câlins, papouilles et tout autre geste d’affection ne peuvent être que bénéfiques pour le bon développement de bébé. Ne vous retenez pas, couvrez-le d’amour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *