Comment préparer l’aîné à l’arrivée de bébé ?

annoncer_grossesse_aine

L’arrivée d’un petit nouveau est un événement magique pour une famille. Mais pour l’aîné, l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur peut s’avérer difficile à accepter. Plusieurs sentiments peuvent ressurgir : de la joie, de la tristesse, de la jalousie, de la fierté.. Alors voici les clés pour bien préparer vos enfants à l’arrivée de bébé.

Comment annoncer sa grossesse à son aîné ?

surprise grossesse

La grossesse, bien que parfois difficile, est un événement heureux ! Alors pour que votre enfant le perçoive en ce sens, soyez positifs lors de l’annonce. De plus, il est préférable que cette nouvelle soit annoncée par ses parents et non par quelqu’un d’autre. 

Pour l’annonce, utilisez des mots simples pour qu’il comprenne bien ce qu’il se passe. Il est possible que votre enfant n’ait pas une réaction immédiate, il se peut qu’il ait besoin d’un temps de compréhension. S’il ne porte pas d’intérêt à cette annonce, inutile d’insister pour le moment. Il reviendra vers vous plus tard. Il se peut aussi que votre enfant soit très excité lors de cette annonce et qu’il vous bombarde de questions, parfois déconcertantes. Alors tenez-vous prêt à y répondre !

En matière de timing, il n’y a pas vraiment de règle, bien que la majorité des parents jugent bon d’attendre environ 3 mois avant de lui annoncer, afin d’éviter une déception en cas de problème. Le risque de fausses couches étant plus élevé auparavant.

Une grossesse, c’est loooooooong pour un enfant. Pour lui donner une idée de date, essayez d’utiliser des notions qui lui parlent (vers Noël, pendant les vacances d’été…). 

 

Comment savoir ce qu’il en pense?

Parfois, cela peut s’avérer difficile de savoir ce que votre aîné pense de l’arrivée de bébé. Il ne s’exprime pas vraiment, a du mal à communiquer ses émotions, se renferme sur lui-même… Pas de panique, c’est fréquent ! Pour essayer de le comprendre, certaines astuces peuvent fonctionner. Tout d’abord, la communication. Vous pouvez prendre le temps d’expliquer à votre enfant ce qu’il se passe, le bonheur que cela vous procure, tout en lui rappelant qu’il reste votre enfant au même titre qu’avant. Afin de connaître son ressenti, vous pouvez lui poser des questions. Laissez le s’exprimer, même si c’est un mécontentement. 

De plus, vous confier l’aidera sans doute à se confier lui aussi. Si cela ne fonctionne pas, vous pouvez tenter le dessin, par exemple. Lui demander de dessiner sa famille vous permettra de savoir où il se place et où il place le bébé. Vous saurez ainsi s’il se sent isolé, s’il rejette le bébé ou si au contraire il construit dans son imaginaire, une famille unie.

 

Comment lui faire accepter ce bouleversement ? 

grossesse-aine-bebe

Ce chamboulement peut être une bonne nouvelle comme une mauvaise pour votre enfant. Il peut être ravi d’avoir un nouvel ami, avec qui il pourra jouer et à qui il pourra apprendre un tas de choses. Mais il peut aussi voir ça comme une compétition et développer un sentiment de jalousie. Il se demande alors la place qu’il aura dans votre cœur face à ce nouveau bébé. 

Pour l’aider à comprendre et accepter ce changement, vous pouvez lui lire des livres sur ce thème (il existe beaucoup de livres adaptés à différents âges). Ensuite, pour lui montrer le rôle important qu’il possède, l’impliquer dans les choix pour préparer l’arrivée de bébé peut être une bonne méthode. Il peut participer au choix du Doudou, de la décoration de chambre, donner des idées de prénoms. Ou quand le ventre est bien arrondi, lui faire toucher et écouter le bébé peut aider à créer un lien. Une fois le bébé né, l’impliquer dans les tâches peut lui permettre de prendre à cœur son rôle. Il se sentira alors grand et fier de prendre soin de son frère ou de sa sœur. En revanche, ne le forcez pas à y participer. Cela pourrait le frustrer et rejeter le bébé. 

Afin d’éviter que l’ainé se sente délaissé, il est bon que ses parents consacre un certain temps quotidiennement, qui lui sera entièrement consacré. Enfin, le valoriser et lui montrer qu’il a sa place lui permettra de se sentir accepté au sein de sa famille.

Vous avez désormais tous nos conseils pour que cette nouvelle soit bien abordée par les plus grands. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *