Coronavirus enceinte : quels sont les risques ?

douleur femme

Le coronavirus (plus précisément le Covid-19) se propage à vitesse grand V dans toute l’Europe. Celui-ci est particulièrement dangereux pour les personnes âgées et les personnes malades. Mais qu’en est-il des femmes enceintes ? On tente de répondre à toutes vos interrogations.

Coronavirus enceinte, suis-je plus à risque que les autres ?

Pendant votre grossesse, votre corps subit de nombreux changements : votre système immunitaire tend à s’affaiblir et vous rend plus vulnérable à tout type d’infection respiratoire. C’est valable pour les virus courants comme la grippe. Mais il semblerait que ce soit aussi valable pour le Coronavirus Covid-19 (bien qu’il existe encore peu d’informations sur le sujet). Et malheureusement, à la différence de la grippe, il n’existe pas encore de vaccin contre le Covid-19. D’où l’importance de prendre toutes ses dispositions pour bien se protéger.

Comment me protéger ?

Si vous êtes enceinte, le Ministère de la Santé vous considère comme une “personne fragile” (à plus forte raison à partir du troisième trimestre).

Voici les dernières recommandations communiquées par le gouvernement français (au 16/03, 8h) :

“Si je n’ai pas de symptômes et que je n’ai pas eu de contact étroit avec un cas COVID-19, j’applique simplement les gestes barrières (je me lave les mains très régulièrement, je tousse et j’éternue dans mon coude, j’utilise des mouchoirs à usage unique, je salue sans serrer la main et j’évite les embrassades).

Si je n’ai pas de symptômes mais que j’ai eu un contact étroit ou je vis avec une personne malade du COVID-19 : je m’isole à domicile, je réduis strictement mes sorties sauf pour ravitaillement alimentaire, j’applique les gestes barrières (je me lave les mains très régulièrement, je tousse et j’éternue dans mon coude, j’utilise des mouchoirs à usage unique, je salue sans serrer la main et j’évite les embrassades), je prends ma température 2 fois par jour et j’auto-surveille les symptômes de la maladie, j’opte pour le télétravail.

Si j’ai des symptômes évocateurs de COVID 19 (toux, fièvre, difficultés respiratoires) : j’appelle mon médecin traitant ou un médecin par téléconsultation, je n’appelle le 15 que si j’ai des difficultés respiratoires ou si j’ai fait un malaise, je m’isole strictement à domicile. Je me fais tester uniquement si je suis une personne fragile ou à risque, si je présente des signes de gravité, si je suis déjà hospitalisé, si je suis un professionnel de santé, si je suis une personne fragile en structure collective (EPHAD, handicap). Si je n’appartiens à aucune de ces catégories, un médecin effectue le diagnostic sur signes cliniques. Les tests en ambulatoire sont possibles.”

préventions coronavirus

Quels sont les gestes barrière  ?

  • Se laver les mains très régulièrement
  • Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir
  • Saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter
  • Eviter les rassemblements, limiter les déplacements et les contacts

IMPORTANT : Le gouvernement met régulièrement à jour ses recommendations sanitaires. Consultez les dernières mises à jour tous les jours en cliquant ici.

Existe-t-il des risques de complication pour moi et mon bébé pendant la grossesse ?

Les scientifiques n’ont pas encore suffisamment de recul pour connaître les effets du coronavirus Covid-19 sur les femmes enceintes ou leur bébé.

En revanche, il existe des études sur d’autres formes de coronavirus qui ont émergé ces dernières années : le SRAS (SARS-Cov) et le MERS (MERS-Cov). Les données se basent sur un petit échantillon de femmes enceintes mais elles appellent à une grande prudence si vous êtes enceinte : l’étude sur le SRAS, « au potentiel pathogène similaire au Covid-19 », démontre un risque accru de fausse couche, d’accouchement prématuré ou de retard de développement fœtal. Certaines femmes enceintes sont également décédées du SRAS.

Même si le SRAS semble être un virus plus mortel et plus dangereux que le Covid-19, le risque n’est donc pas à prendre à la légère. La prudence reste de mise.

Est-ce que je peux transmettre le virus à mon bébé ?

rhume-grossesse

A ce jour, un seul cas de transmission a été constaté en Chine, à Wuhan. Un bébé, né d’une maman atteinte du coronavirus enceinte, s’est également révélé positif seulement quelques heures après sa naissance. Difficile de savoir en revanche si le virus a été transmis pendant la grossesse, pendant l’accouchement ou bien juste après. Le bébé a connu quelques difficultés respiratoires mais se porte bien.

Quel est le risque pour mon bébé après la naissance ?

Vous pouvez déjà être rassurée car à ce jour, cette nouvelle version du coronavirus affecte très peu les enfants et reste peu dangereuse pour eux. Selon une étude  du Centre de contrôle des maladies (CDC) chinois : sur 44.672 personnes contaminées en Chine, on ne recense que 416 cas d’enfants de moins de 10 ans (1%). Et seulement 549 de contaminations entre 10 et 19 ans. Sur l’ensemble de ces cas, aucun ne s’est avéré sévère ou critique.

En revanche, sans que vous vous en aperceviez et sans présenter aucun signe clinique, votre enfant peut devenir porteur du virus et le transmettre à son entourage. C’est ce qu’on appelle un “porteur sain”. Même si c’est très difficile, évitez de faire entrer votre bébé en contact avec des personnes fragiles, comme ses grands-parents par exemple.

Et mon allaitement dans tout ça ?

A l’heure actuelle, aucune étude n’est en mesure de prouver une quelconque présence du virus dans le lait maternel ou sa possible transmission via ce canal.

allaitement

Par ailleurs, des tests ont été faits sur le lait maternel de six femmes infectées et ils se sont tous révélés négatifs. Les mères qui ne présentent plus aucun risque d’infection sont donc encouragées à allaiter selon l’American Journal of Obstretrics and Gynecology. L’UNICEF donne également son point de vue: « Compte tenu des bienfaits de l’allaitement et du rôle insignifiant du lait maternel dans la transmission d’autres virus respiratoires, la mère peut continuer d’allaiter, tout en observant les précautions nécessaires ». L’organisation préconise tout de même aux mères allaitantes d’aller rapidement consulter si elles présentent des symptômes et habitent dans les régions touchées. Et s’il existe une quelque suspicion d’infection, vous devez porter un masque durant l’allaitement de bébé et vous laver les mains avant et après chaque contact avec bébé.

Quoi qu’il en soit, si vous suivez l’ensemble des règles de prévention avec une attention toute particulière, vous serez correctement protégée. Continuez de pratiquer les mesures élémentaires d’hygiène et de contact limité avec l’extérieur tout au long de votre grossesse. A circonstances exceptionnelles, mesures exceptionnelles. Profitez-en pour lire le livre que vous vous étiez promis de lire l’été dernier mais qui n’est jamais sorti de votre valise. C’est le moment aussi de parfaire votre culture cinématographique ou de watchbinger des séries à tout va ! Courage à toutes et à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *