Alcool et grossesse : quels sont les risques pour le fœtus ?

Tous les alcools sont-ils dangereux pendant la grossesse ? Pourquoi une femme enceinte se prive d’alcool pendant sa grossesse ? Nous vous expliquons pourquoi alcool et grossesse ne font pas bon ménage.   

 Pourquoi l’alcool est-il dangereux pour le fœtus ? 

alcool et grossesseTout alcool contient une molécule dangereuse pour le fœtus : l’éthanol. Ainsi, pour une femme enceinte, boire une bouteille de bière est aussi dangereux qu’un verre de whisky ou un verre de vin. Mais pour quelles raisons ? Lorsqu’une future maman boit, l’alcool entre rapidement dans le sang maternel puis passe dans le sang du bébé via le placenta. Très vite, la concentration en alcool dans le sang du bébé devient aussi élevée que dans le sang de la mère. Si, chez l’adulte, le foie élimine progressivement l’alcool présent dans le sang dans un délai relativement court, ce n’est pas du tout le cas chez bébé. Son foie est encore immature et élimine plus lentement l’alcool que celui d’un adulte. Résultat, l’alcool reste bien plus longtemps présent dans le sang de bébé que dans celui de sa maman. La présence d’alcool dans le sang de bébé augmente fortement les risques de malformation, de SAF (Syndrome d’Alcoolisation Fœtale) et d’autres formes de handicap Aujourd’hui, on ne peut pas déterminer un seuil à partir duquel l’alcool devient dangereux pour le bébé. C’est pour cela que la moindre goutte d’alcool est à proscrire. Voici les risques pour la femme enceinte et pour le fœtus causé par une consommation d’alcool pendant la grossesse :  

  • Risques de fausse couche, d’un accouchement prématuré ou d’un bébé mort-né. 
  • Petit périmètre crânien chez le bébé. 
  • Malformations diverses (au niveau des organes, du visage…). 
  • Troubles de l’attention, de la mémoire, de l’apprentissage, du langage (l’éthanol perturbe le développement et la maturation du cerveau).  
  • Troubles du comportement qui se manifestent plus tard : hyperactivité, comportement impulsif ou colérique.  
  • Retards intellectuels qui se manifestent plus tard également. 

Ces dommages sont irréversibles pour bébé. Vous l’aurez compris, il est extrêmement important de ne pas boire pendant votre grossesse. 

J’ai bu de l’alcool avant de savoir que j’étais enceinte 

Boire de l’alcool sans savoir si l’on attend un enfant peut arriver. Dans ce cas, arrêtezalcool et grossesse tout de suite votre consommation. Il n’est jamais trop tard pour préserver la santé de votre futur bébé. S’inquiéter à propos des effets de la consommation d’alcool sur la santé de votre bébé est tout à fait normal. Toutefois, se ronger avec la culpabilité ne sert à rien. Pour lever vos incertitudes, parlez à un professionnel de santé de votre consommation d’alcool, qu’elle soit occasionnelle ou non. Votre médecin vous donnera les conseils les plus adaptés, et vous proposera des examens si nécessaire. En France, vous pouvez aussi en parler de manière anonyme au service téléphonique Alcool Info Service : 0 980 980 930. (il existe d’autres services similaires existent dans la plupart des pays). Les écoutants, tout comme votre médecin, gynécologue ou sage-femme ne répondent pas pour vous juger mais pour vous accompagner, vous guider et répondre à vos questions. Que ce soit pour une petite ou une grande consommation d’alcool, il ne faut pas que vous restiez seule face à vos inquiétudes. 

Comment arrêter de boire de l’alcool pendant la grossesse ? 

alcool et grossesseLa grossesse peut être une période compliquée pour certaines femmes. Quand les hormones travaillent, vous pouvez être plus rapidement stressée ou énervée. Néanmoins, il y a d’autres moyens de vous détendre sans danger durant votre grossesse. Vous pouvez vous changer les idées en faisant du sport. Il existe des sports adaptés à la femme enceinte. Vous pouvez aussi écouter de la musique, méditer, lire, boire un bon chocolat chaud, manger votre pâtisserie préférée, prendre un bain ou encore voir votre film préféré. L’arrêt total de l’alcool est impératif lors de la grossesse. Si arrêter demeure difficile pour vous, n’hésitez pas à demander à votre entourage de vous aider. Dites-leur que votre décision est prise pour le bien du bébé. Invitez votre partenaire à également modifier sa consommation d’alcool pour vous soutenir. Enfin, pour éviter la consommation d’alcool lors d’heureux événements (anniversaire, fêtes de fin d’année, mariage, …), n’hésitez pas à emmener avec vous une boisson que vous aimez : un jus de fruit, de l’eau aromatisée, de l’eau pétillante… C’est aussi le moment de tester les mocktails (cocktails sans alcool) au restaurant ! 

 

En définitive, toute consommation d’alcool, même sans abus, peut nuire à la santé du bébé. Boire aucun alcool pendant votre grossesse, c’est protéger bébé et veiller à son développement futur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *